banniere


Accueil

Standard (SV-FCI)

Caractère

Histoire

Couleurs de robes

Variété à poil long

Contact
Standard officiel FCI de la race du Berger Allemand


 !!! Nouveau standard officiel sous peu !!!

Le Berger Allemand possède un standard bien défini et complet. Sur cette page web, je vous présente donc le standard FCI, l'officiel du club de la race du Berger Allemand, en Allemagne (SV).

Présentation en bref du Berger Allemand

Le Berger Allemand est une race qui appartient au Groupe 1 - Section 1. C'est une race aux multiples usages : chien de troupeau, chien guide d'aveugle, chien d'avalanche, chien de sauvetage, chien de protection, etc. Il est construit dans un rectangle. Il est plus long que haut. Le Berger Allemand des temps modernes (à partir des années 50), possède des angulations pour mieux servir à la race. Cette race est très intelligente et elle est nantie d'un des nez les plus fins du monde !

Standard officiel de la FCI
(Autorisation écrite de publication par le club de race en Allemagne - SV)

Standard FCI N° 166  /  05. 05. 1994 / F
 
BERGER ALLEMAND
(Deutscher Schäferhund)
 
TRADUCTION : Dr. J.-M. Paschoud et Prof. R. Triquet.

ORIGINE : Allemagne.

DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 23.03.1991.
 
CLASSIFICATION F.C.I. : Groupe  1 : Chiens de berger et de bouvier (sauf chiens de bouvier suisses).
                                          Section  1 : Chiens de berger.  Avec épreuve de travail.

UTILISATION : Chien d’utilité, de berger et de service polyvalent.
 
BREF APERCU HISTORIQUE :
Selon les documents officiels, le Club allemand du berger allemand, société affiliée au VDH (Verein für das deutsche Hundewesen) avec siège à Augsbourg est reconnu comme association fondatrice et responsable du standard de la race. C’est au cours de sa première assemblée générale à Francfort a. M. le 20 septembre 1899 que le standard de la race a été rédigé selon les propositions de A. Meyer et de M. v. Stephanitz. Ce premier texte a été complété à l’occasion de la VIème assemblée des membres le 28 juillet 1901, lors de la 23ème assemblée des membres le 17 septembre 1909 à Cologne, à la réunion du comité directeur et du comité consultatif à Wiesbaden le 5 septembre 1930 et à la suite de la séance de la commission d’élevage et du comité directeur le 25 mars 1961. Le texte a encore été revu dans le cadre de la WUSV (Weltunion der Vereine für deutsche Schäferhunde/Union mondiale des sociétés du berger allemand). Le standard a finalement été remanié et restructuré les 23 et 24 mars 1991 par décision ayant force de loi des comités directeurs et consultatifs.  
 
Le berger allemand, dont l’élevage méthodique débuta dès la fondation de la société en 1899, a été, à l’époque, sélectionné à partir des variétés de chiens de berger du Centre et du Sud de l’Allemagne; l’objectif était de créer un chien d’utilité hautement qualifié; c’est dans ce sens que fut établi le standard qui prend en considération aussi bien les aptitudes physiques que le caractère et le comportement du chien.
 
ASPECT GENERAL :
Le Berger allemand est de taille moyenne, légèrement plus long que haut, vigoureux, bien musclé, avec ossature sèche; construction générale solide.
 
PROPORTIONS IMPORTANTES :

La hauteur au garrot :     Mâles :       60 – 65 cm.
                                      Femelles :   55 – 60 cm.
La longueur du tronc dépasse la hauteur au garrot de 10 - 17%.

COMPORTEMENT / CARACTÈRE :
Dans son comportement et son caractère, le Berger allemand doit être pondéré, bien équilibré, sûr de lui, absolument naturel, parfaitement inoffensif (sauf quand il est excité), vigilant et docile. Il doit faire preuve de courage, avoir un caractère bien trempé et posséder l’instinct du combat, afin de réunir les conditions qui le rendent apte à être un chien d’accompagnement, de garde, de protection, de service et de travail sur troupeaux.
 
TÊTE :
Elle est cunéiforme, bien proportionnée à la taille (sa longueur est à peu près égale aux 40% de la hauteur au garrot), sans être lourde ni trop allongée, sèche dans son aspect général et d’une largeur modérée entre les oreilles. De face et de profil, le front n’est que peu bombé, sans ou avec un sillon médio-frontal faiblement marqué.
Le rapport entre la longueur du crâne et celle du chanfrein est de 1 : 1.  
La largeur du crâne doit être à peu près égale à sa longueur.  Vu de dessus, les oreilles au bout du nez, le crâne va en s’amenuisant régulièrement ; par une dépression crânio-faciale inclinée, mais pas très prononcée, le crâne se raccorde à une région faciale en forme de coin. Les mâchoires supérieures et inférieures sont fortement développées. Le chanfrein est rectiligne; un chanfrein camus (concave) ou busqué (convexe) n’est pas souhaité. Les lèvres bien tendues et jointives, elles sont de couleur foncée.
Truffe : Doit être noire.
Denture : Elle doit être robuste, saine et complète (42 dents selon la formule dentaire). Le Berger allemand a un articulé en ciseaux, c’est-à-dire que les incisives supérieures viennent se placer en ciseaux devant les incisives inférieures. L’articulé en tenailles, le prognathisme supérieur et le prognathisme inférieur constituent des défauts, de même que la présence d’espaces libres trop importants entre les dents (dents écartées). Une arcade incisive rectiligne est également un défaut. Les maxillaires doivent être fortement développés, pour assurer une profonde implantation osseuse des dents.
Yeux : De grandeur moyenne, en amande, quelque peu obliques et non proéminents. Leur couleur doit être aussi foncée que possible. Des yeux clairs et perçants qui modifient l’expression naturelle du chien ne sont pas souhaités.
Oreilles : Le Berger allemand a des oreilles dressées de grandeur moyenne, portées bien droites et symétriques (pas tirées latéralement en position oblique); avec leur pavillon tourné vers l’avant, elles se terminent en pointe. L’oreille semi-dressée ou tombante sont des défauts. Quand le chien est au repos ou en action, une oreille portée couchée vers l’arrière n’est pas un défaut.
 
COU :
Robuste, bien musclé et sans laxité de la peau de la gorge (fanon). Il forme avec le tronc (horizontale) un angle d’environ 45°.
 
TRONC :
La ligne du dessus va sans rupture visible depuis l’encolure bien sortie en passant par le garrot bien développé et par le dos très légèrement incliné vers l’arrière à la croupe légèrement oblique. Le rein est large, fortement développé et bien musclé. Le dos est ferme, robuste et bien musclé. La croupe est longue et légèrement oblique (angle d’environ 23° sur l’horizontale); elle doit se fondre dans l’attache de la queue sans solution de continuité de la ligne du dessus
Poitrine : Elle doit être modérément large avec un sternum aussi long et bien marqué que possible. La hauteur de la poitrine doit mesurer environ les 45 à 48% de la hauteur au garrot.  Les côtes doivent être modérément cintrées. Un thorax en tonneau est tout aussi défectueux qu’un thorax aux côtes plates.
Queue :  Elle atteint au moins le jarret, mais ne doit pas dépasser le milieu du métatarse; le poil à sa face inférieure est un peu plus long; elle est portée tombante en décrivant une légère courbe; quand le chien est excité ou en action, elle se relève davantage, mais sans aller au-dessus de l’horizontale. Toute correction chirurgicale est interdite.
 
MEMBRES
 
MEMBRES ANTERIEURS :
Vus de tous les côtés, les antérieurs sont d’aplomb; vus de devant, ils sont parfaitement parallèles. L’omoplate et le bras sont de même longueur et bien appliqués contre le tronc grâce à une musculature puissante. L’angle formé par l’omoplate et le bras mesure idéalement 90°, pratiquement jusqu’à 110°.  
Ni en station ni en action, les coudes ne doivent être décollés ou serrés.
Vus de tous les côtés, les avant-bras sont droits et parfaitement parallèles entre eux, secs et dotés de muscles fermes.
La longueur des métacarpes mesure environ un tiers de celle de l’avant-bras; il forme avec ce dernier un angle d’environ 20 à 22°. Aussi bien un métacarpe trop incliné (plus de 22°) qu’un métacarpe trop droit (moins de 20°) sont préjudiciables à l’utilité du chien, tout spécialement en ce qui concerne sa capacité d’endurance.
Les pieds : Sont arrondis, les doigts sont bien serrés et arqués, les coussinets durs sans tendances à se crevasser et les ongles robustes et de couleur sombre.
 
MEMBRES POSTERIEURS :
Les postérieurs sont légèrement inclinés vers l’arrière, tout en restant, vus de derrière, parallèles entre eux. La cuisse et jambe sont d’une longueur presque identique et forment un angle d’environ 120°. Les cuisses sont puissantes et bien musclées.  
Les jarrets sont fermes et robustes ; le métatarse, sous le jarret, est perpendiculaire au sol.
Les pieds : Ont les doigts serrés, légèrement arqués; les coussinets sont durs et de couleur foncée, les ongles robustes, courbes et également de couleur sombre.
 
ALLURES :
Le Berger allemand est un trotteur. Les angulations et la longueur des membres doivent être si bien équilibrées que, sans oscillation notable de la ligne du dessus, les postérieurs peuvent s’engager vers l’avant sous le corps et les antérieurs couvrir un terrain égal. Toute tendance à une surangulation des postérieurs diminue la fermeté de l’endurance et est préjudiciable aux capacités d’utilisation du chien. En présence de rapports corrects entre la structure générale et les angulations, on obtient des allures de grande amplitude au ras du sol sans signe apparent d’effort. Au trot, régulier et calme, la tête tendue vers l’avant et la queue légèrement relevée forment, de la pointe des oreilles par la nuque et le dos jusqu’au bout de la queue, une ligne du dessus souple, harmonieuse et ininterrompue.
 
PEAU :
Elle est (souplement) appliquée sans former de plis.
 
ROBE
 
TEXTURE DU POIL :
Le pelage correct du Berger allemand est un poil double avec sous-poil. Le poil de couverture doit être aussi dense que possible, droit, rude et bien couché. Le poil est court sur la tête y compris la face interne du pavillon des oreilles sur la face antérieure des membres, sur les pieds et sur les doigts; il est un peu plus long et plus fourni sur le cou. À la face postérieure des membres il s’allonge jusqu’au niveau du carpe ou du jarret, en formant des culottes d’ampleur modérée derrière les cuisses.  
 
COULEUR :
Noir, avec des marques brun rouge, brunes ou jaunes jusqu’à gris clair. Noir et gris unicolore, le gris étant charbonné (ombré). Manteau et masque noir. De petites taches blanches discrètes sur le poitrail ou une coloration très claire à la face interne des membres sont tolérées, mais pas recherchées. La truffe doit être noire dans toutes les variétés de couleur. L’absence de masque, des yeux clairs à perçants, des marques claires à blanchâtres sur le poitrail et à la face interne des membres, des ongles d’une couleur claire et le bout de la queue rouge seront pénalisés en tant que signes de pigmentation insuffisante.
Le sous-poil est d’un gris léger ; le blanc n’est pas admis.
 
TAILLE ET POIDS :
Mâles :            Hauteur au garrot : 60 à 65 cm.
                        Poids :                    30 à 40 kg.
Femelles :       Hauteur au garrot :  55 à 60 cm.
                        Poids :                    22 à 32 kg.
 
DEFAUTS :
Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien être du chien.
 
DEFAUTS GRAVES :
- Tout écart du présent standard qui serait préjudiciable à l’aptitude au travail du chien
- Défauts des oreilles : oreille attachée latéralement, trop bas, semi-tombante, tirée latéralement en position oblique, dressée sans fermeté.
- Défauts importants de pigmentation.
- Résistance générale fortement réduite.
- Défauts de denture : tout écart de l’articulé en ciseaux et de la formule dentaire, mis à part les défauts éliminatoires.
 
DEFAUTS ELIMINATOIRES :
- Agressif ou peureux.
- Chiens faibles de caractère, mordeurs ou nerveusement peu équilibrés.
- Chiens affectés d’une grave dysplasie de la hanche vérifiée.
- Chiens monorchides et cryptorchides ainsi que les chiens présentant des testicules nettement inégaux ou atrophiés.
- Chiens affectés de déformations au niveau des oreilles et de la queue.
- Chiens affectés de malformations.
- Défauts de denture, en cas d’absence de :
     - 1 PM 3 plus une autre dent, ou
     - 1 canine, ou
     - 1 PM 4, ou
     - 1 M 1 ou M 2, ou
     - au total trois dents ou plus.
- Chiens affectés de défauts de mâchoires :
     Prognathisme inférieur de 2 mm et plus.
     Prognathisme supérieur.
     Ensemble des incisives en position bout à bout.
- Plus d’un cm en plus ou en moins de la taille prescrite par le standard.
- Albinisme.
- Couleur blanche de la robe (même si les yeux et les ongles sont de couleur foncée).
- Poil double long (poil de couverture long, mou, mal couché, avec sous-poil, formant des franges aux oreilles et aux membres, des culottes touffues et une queue touffue avec drapeau dans la partie inférieure).
- Poil long (poil long et mou, sans sous-poil, en général avec formation d’une raie dans l’axe du dos, franges aux oreilles, aux membres et à la queue.
 
Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique ou comportemental sera disqualifié.
 
N.B. : Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.

FCI - Fédération Cynologique Internationale
http://www.fci.be/



Précisions personnelles sur le standard du Berger Allemand

Récemment, j'ai entendu plusieurs choses, au sujet du Berger Allemand, qui sont fausses. Voyons voir plus près ...  

1- « La principale cause de la dysplasie du Berger Allemand serait à cause de l'inclinaison de sa croupe. » Ceci est faux ! Si on regarde chez les autres races, chez les Terre-Neuve, chez les Bouvier Bernois, chez les Labrador, etc., ont-ils une inclinaison de la croupe ? Non ! Et pourtant, ces races sont bel et bien touchées par la dysplasie des hanches et des coudes. Ce qui cause la dysplasie des hanches et des coudes est dûe à une mauvaise alimentation et lorsqu'on ne fait pas attention au nveau de la croissance des chiots. Une reproduction non-réfléchie et une surproduction peuvent entraîner la dysplasie.

2- « L'inclinaison de la croupe a été conçue pour la beauté du chien. » Ceci est faux ! Les angulations ont été conçues pour l'utilité, pour mieux servir la race à ce qu'elle puisse mieux exécuter ses tâches, dans le quotidien.

3- « L'Altdeutscher Schäferhunde est un Berger Allemand au poil long. » Ceci est vrai, mais je dois expliquer ...
L'Altdeutscher Schäferhunde est un Berger Allemand de l'ancien type. L'ancien type est le Berger Allemand au dos droit, sans angulations presque. L'Altdeutscher regroupe donc non seulement le type de poil mais aussi la morphologie.

4- « Le Berger Allemand est une race au très fort caractère ». Ceci est faux mais avec des nuances. Si on compare le Berger Allemand avec ma Cane Corso, Prima, le Berger Allemand n'a pas un très fort caractère du tout. C'est une race dominante, qui n'a pas peur de rien, une race qui fonce, certes, mais pas de très fort caractère.

5- « Le Berger Allemand n'est pas noir. » Erreur, le Berger Allemand peut être tout noir ou bicolore (noir avec des ''balzanes'' de couleur feu. Il peut aussi afficher d'autres nuances de couleur telles que le gris (avec des variations) et noir et feu (le feu possède différentes nuances).

6- « La couleur ''silver'' est une couleur très rare chez le Berger Allemand. » Ceci est faux, cette couleur n'a jamais existé chez le Berger Allemand. Pour obtenir la couleur ''silver'', il faut faire reproduire un chien de couleur blanche et un chien de couleur noire. Hors, le blanc, chez le Berger Allemand est un défaut éliminatoire et ce, depuis que le Berger Allemand existe ! Il ne peut donc pas être reproduit car il n'est pas confirmable et ne peut donc pas avoir son Pedigree au LOF.

Copyright © 2011-2016 Deutsche Schäferhund | Droits d'auteurs déposés sur Copyrightdepot.com | Détenteur 00049681